Les déterminants sociaux de la santé devraient faire partie intégrante des essais cliniques sur le cancer

La pandémie de COVID-19 a mis en lumière les merveilles des progrès technologiques rapides tout en mettant en lumière les problèmes sociaux qui sont évidents depuis des décennies mais ignorés et mal traités dans de nombreux cas.

Les périodes de crise soulignent souvent le meilleur et le pire chez les individus, la société et les institutions. La pandémie de COVID-19 ne fait pas exception, et elle a mis en lumière les merveilles des avancées technologiques rapides tout en mettant en lumière les problèmes sociaux qui sont évidents depuis des décennies mais ignorés et mal traités dans de nombreux cas. La prestation des soins de santé aux États-Unis a été fracturée et n’est pas à l’abri de problèmes sociaux plus vastes, notamment les disparités, les inégalités et les préjugés.

Les déterminants sociaux de la santé (DSS) sont les facteurs qui englobent nos vies passées, présentes et futures. L’Organisation mondiale de la santé définit le SDOH comme les « conditions [into] dont les gens sont nés, [and] grandir, vivre, travailler et vieillir [in]» et « les moteurs fondamentaux de ces conditions ».une Les SDOH, y compris les codes postaux socio-économiques inférieurs et les zones de privation, sont liés aux résultats du cancer tels que des taux de dépistage du cancer plus faibles, un stade plus avancé au moment du diagnostic, des taux de réhospitalisation plus élevés et une mortalité plus élevée.2-6 Une vaste analyse de cohorte SWOG Cancer Research Network de données regroupées a démontré que seuls les patients bénéficiant d’une assurance privée avaient une survie globale et un avantage de survie sans progression grâce à des thérapies expérimentales par rapport à ceux bénéficiant de Medicaid ou sans assurance.7 Cela remet en question le lien du statut d’assurance en tant que substitut pour d’autres SDOH tels que le statut socio-économique global. À mesure que le coût du traitement du cancer augmente, l’impact de la SDOH peut devenir encore plus pertinent.8

Les essais cliniques sont la pierre angulaire de l’avancement des soins contre le cancer, mais seulement environ 8 % des patients participent à un essai clinique. Malgré d’innombrables efforts pour améliorer le recrutement dans les essais cliniques sur le cancer, la faible participation des patients a persisté, en particulier parmi les sous-groupes importants, notamment les populations noires et amérindiennes/autochtones de l’Alaska et les personnes âgées de 70 ans ou plus.9 Les résultats récemment rapportés par la FDA d’un plan quinquennal visant à améliorer la diversité et la transparence des essais cliniques pour les médicaments nouvellement approuvés, y compris les médicaments oncologiques, n’ont pas augmenté la participation des Noirs aux essais.dix Les obstacles financiers à la participation aux essais cliniques, y compris la couverture d’assurance et les problèmes de logistique ou de transport, ont été cités comme des éléments contribuant au manque de diversité dans les essais cliniques.Onze

La plupart des patients atteints de cancer sont traités dans un cadre communautaire et dans une enquête récente, 165 oncologues médicaux du Cardinal Health Oncology Provider Extended Network ont ​​rapporté des points de vue sur le SDOH qui visent à éclairer les solutions potentielles pour compenser l’impact négatif sur ces patients.12 L’écrasante majorité des oncologues ont reconnu que la SDOH affectait la probabilité que les patients obtiennent des résultats de santé optimaux, y compris la sécurité financière (83 %), l’accès au transport (58 %), la littératie en santé des patients (53 %), l’isolement social (43 %), le logement sécurité (18 %), dépendance (12 %) et sécurité alimentaire (7 %). Les médecins ont également déclaré que les programmes d’aide traitant du coût des médicaments et du transport vers un établissement médical seraient d’une grande aide pour leurs patients. Malgré cette reconnaissance, les répondants ont reconnu qu’il n’y avait pas suffisamment de temps pour aborder ces importants DSS et qu’ils étaient limités par le manque d’accessibilité des programmes d’aide. En outre, les oncologues pensaient que les besoins sociaux des patients devraient être pris en charge par un ensemble d’organisations comprenant le gouvernement, les hôpitaux et les centres de cancérologie, les groupes à but non lucratif, les assureurs et les fabricants de produits pharmaceutiques.

Reconnaître et aborder les valeurs et les perspectives, les expériences et les besoins des patients sont des éléments essentiels de tout programme complet de soins contre le cancer. La mise en œuvre des services de soins de soutien disponibles demeure un défi important pour de nombreux centres de cancérologie. Des stratégies novatrices sont nécessaires pour identifier et intervenir par la suite pour les patients à risque de mauvais résultats. Un exemple d’outil d’assistance potentiel est disponible via le dossier de santé électronique Epic (DSE), qui a créé des domaines SDOH qui se concentrent sur les besoins de transport, la pression sur les ressources financières, la consommation de tabac, le stress, la violence conjugale, la stabilité du logement, la consommation d’alcool, la nourriture. l’instabilité, l’activité physique, les liens sociaux et la dépression. Ces domaines améliorent non seulement la reconnaissance des facteurs indicatifs de SDOH et encouragent l’identification par le patient de ces domaines de préoccupation, mais fournissent également un véhicule pour l’orientation automatique vers des services de soins de soutien. De plus, avec la nécessité croissante d’intégrer le SDOH dans la conception des essais cliniques, le fait de disposer d’un mécanisme de collecte systématique de données discrètes du SDOH dans un format accessible et utilisable améliorera la capacité de rapporter systématiquement ces données pour les essais cliniques et d’autres bases de données pour les analyses de résultats.

L’amélioration de l’équité a été identifiée comme une priorité pour plusieurs organisations à fort impact à l’échelle nationale. L’American Cancer Society, dans son plan directeur de 2020 pour la pratique, la recherche et la politique, a fourni une construction pour éliminer les disparités liées au cancer avec des recommandations qui traitent des inégalités structurelles, des environnements institutionnels, des environnements de vie, des facteurs de risque et du spectre des comorbidités et de la mortalité liées au cancer .6 L’American Medical Association a approuvé une politique de 2020 qui remplace la race par l’ascendance génétique ou le code postal pour saisir la contribution des différences biologiques et de la privation du quartier sur les disparités de santé traditionnellement attribuées à la race.13.14 En 2017, le comité des disparités en matière de santé de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) a formulé des recommandations pour éliminer les obstacles financiers à la participation aux essais cliniques sur le cancer. Leurs recommandations incluent ce qui suit : (1) couverture par Medicaid des coûts des soins de routine des essais cliniques ; (2) la prise en charge des dépenses des patients et des mécanismes pour soutenir la littératie financière et sanitaire des patients ; (3) l’offre de navigation financière et de conseil aux patients par les sites de recherche ; (4) minimisation des surcoûts par des essais de conception ; et (5) la suppression des obstacles à une compensation financière éthiquement appropriée pour les débours liés à l’essai.quinze

Plus récemment, des programmes ont évolué pour promouvoir la recherche sur le cancer dans les communautés locales en mettant l’accent sur l’équité. Les exemples incluent l’Institut de recherche en oncologie communautaire de l’Association of Community Cancer Centers (ACCC)16 et l’initiative ASCO-ACCC pour accroître la diversité raciale et ethnique dans les essais cliniques (www.asco.org). Il y a une prise de conscience accrue que les innombrables approches passées pour augmenter la participation aux essais cliniques n’ont produit aucune augmentation significative du pourcentage d’individus inscrits, ce qui a retardé les progrès en matière de prévention, de dépistage, de diagnostic et de traitement. La pauvreté relative de la diversité dans la plupart des essais confond les principaux résultats d’un essai et limite l’interprétation des résultats à des populations plus larges. L’espoir est qu’en intégrant le SDOH en tant que composante de la prestation de soins de routine complets contre le cancer, les patients recevront les services dont ils ont besoin et qu’ils méritent et que certains obstacles à la participation aux essais cliniques seront supprimés pour nos patients les plus vulnérables.

RÉFÉRENCES

1. Organisation mondiale de la santé. Combler le fossé en une génération : L’équité en santé par l’action sur les déterminants sociaux de la santé : Rapport final de la Commission des déterminants sociaux de la santé. Organisation mondiale de la santé; 2008.
2. Kurani SS, McCoy RG, Lampman MA, et al. Association des mesures de voisinage des déterminants sociaux de la santé avec les taux de dépistage du cancer du sein, du col de l’utérus et colorectal dans le Midwest américain. JAMA Netw Open. 2020;3(3):e200618. doi:10.1001/jamanetworkopen.2020.0618

3. Roche LM, Niu X, Stroup AM, Henry KA. Disparités dans le stade du cancer du sein féminin au moment du diagnostic dans le New Jersey : une analyse spatio-temporelle. J Pratique de gestion de la santé publique. 2017;23(5):477-486. doi:10.1097/PHH.0000000000000524

4. Whitney RL, Bell JF, Tancredi DJ, Romano PS, Bold RJ, Joseph JG. Taux d’hospitalisation et prédicteurs de réhospitalisation chez les personnes atteintes d’un cancer avancé dans l’année suivant le diagnostic. J Clin Oncol. 2017;35(31):3610-3617. doi:10.1200/JCO.2017.72.4963

5. Gaubatz ME, Bukatko AR, Simpson MC, et al. Disparités raciales et socio-économiques associées à la mortalité à 90 jours chez les patients atteints d’un cancer de la tête et du cou aux États-Unis. Oncol oral. 2019;89:95-101. doi:10.1016/j.oraloncology.2018.12.023

6. Alcaraz KI, Wiedt TL, Daniels EC, Yabroff KR, Guerra CE, Wender RC. Comprendre et traiter les déterminants sociaux pour faire progresser l’équité en matière de santé en matière de cancer aux États-Unis : un plan directeur pour la pratique, la recherche et la politique. CA Cancer J Clin. 2020;70(1):31-46. doi:10.3322/caac.21586

7. Unger JM, Blanke CD, LeBlanc M, et al. Association des caractéristiques démographiques des patients et du statut d’assurance avec la survie dans les essais cliniques randomisés sur le cancer avec des résultats positifs. JAMA Netw Open. 2020;3(4):e203842. doi:10.1001/jamanetworkopen.2020.3842

8. Yabroff KR, Mariotto A, Tangka F, et al. Rapport annuel à la nation sur l’état du cancer, partie 2 : fardeau économique pour les patients associé aux soins contre le cancer. J Natl Cancer Inst. 2021;113(12):1670-1682. doi:10.1093/jnci/djab192

9. Obstacles à l’inscription des patients dans les essais cliniques thérapeutiques pour le cancer : un rapport panoramique. Réseau d’action contre le cancer de l’American Cancer Society. 2018. Consulté le 10 mars 2022. https://bit.ly/36nt2pm
10. Green AK, Trivedi N, Hsu JJ, Yu NL, Bach PB, Chimonas S. Malgré le plan quinquennal de la FDA, les patients noirs restent insuffisamment représentés dans les essais cliniques de médicaments. Affilié de santé (Millwood). 2022;41(3):368-374.doi:10.1377/hlthaff.2021.01432

11. Nipp RD, Hong K, Paskett ED. Surmonter les obstacles à l’inscription aux essais cliniques. Am Soc Clin Oncol Educ Book. 2019;39:105-114. doi:10.1200/EDBK_243729
12. Zettler ME, Feinberg BA, Jeune-Smith Y, Gajra A. Impact des déterminants sociaux de la santé sur les soins contre le cancer : une enquête auprès des oncologues communautaires. BMJOuvert. 2021;11(10):e049259. doi:10.1136/bmjop-fr-2021-049259

13. Genre AJH, Buckingham WR. Rendre accessible les indicateurs de défavorisation des quartiers – l’atlas des quartiers. N anglais J méd. 2018;378(26):2456-2458. doi:10.1056/NEJMp1802313
14. Les nouvelles politiques de l’AMA reconnaissent la race comme une construction sociale et non biologique. Communiqué de presse. Association médicale américaine. 16 novembre 2020. Consulté le 10 mars 2022. https://bit.ly/3ta6e5l

15. Winkfield KM, Phillips JK, Joffe S, Halpern MT, Wollins DS, Moy B. Aborder les obstacles financiers à la participation des patients aux essais cliniques : déclaration de politique de l’ASCO. J Clin Oncol. 2018;36(33):3331-3339. doi:10.1200/JCO.18.01132

16. Gabriel B. L’ACCC apporte la recherche clinique aux communautés locales. Problèmes d’oncologie. 2022;37(1):47-49. Consulté le 15 mars 2022. https://bit.ly/34JI4oR

.

Leave a Comment