rapport « Build forward plus fair », appelle à un nouveau contrat social pour l’Asie et le Pacifique |

En plus de la pandémie, le rapport montre que les économies régionales sont confrontées à “plusieurs risques à la baisse”, a déclaré la CESAP dans un communiqué de presse, lié à la chaîne d’approvisionnement mondiale défaillante, “pressions inflationnistes croissantes, perspectives d’augmentation des taux d’intérêt, rétrécissement de l’espace budgétaire », et l’eménergisant les retombées économiques mondiales de l’invasion continue de l’Ukraine par la Russie.

La croissance économique dans les pays en développement de la vaste région devrait tomber à 4,5 % en 2022 et 5 % en 2023, contre un taux de croissance estimé à 7,1 % en 2021.

2 000 milliards de dollars de pertes

La perte de production cumulée due au COVID-19 pour les économies en développement de la région entre 2020 et aujourd’hui est estimée à près de 2 000 milliards de dollars.

L’enquête met en garde contre les coupes dans les dépenses publiques de santé, d’éducation et de protection sociale “afin de protéger les gains de développement des dernières décennies et d’empêcher une aggravation des inégalités dans la région”.

La pandémie a privé plus de 820 millions de travailleurs informels dans la région de la CESAP et plus de 70 millions d’enfants de ménages à faible revenu d’un accès adéquat à un revenu et à l’éducation, note le rapport.

‘effet cicatriciel’

“Ce résultat aura des effets néfastes sur le potentiel de revenus futurs de ces personnes et sur la croissance globale de la productivité”, a déclaré la CESAP, alors que 85 millions de personnes supplémentaires en Asie et dans le Pacifique avaient déjà été repoussées dans l’extrême pauvreté en 2021.

« Alors que les pays en développement de la région vont de l’avant pour apprendre à vivre avec le COVID-19, en équilibrant la protection de la santé publique et des moyens de subsistance, il est temps de jeter les bases d’un avenir plus juste, caractérisé par l’égalité des chances et des résultats inclusifs», a déclaré Armida Salsiah Alisjahbana, Secrétaire exécutive de la CESAP.

Plan d’action en trois points

La Commission recommande un « programme politique à trois volets » visant à façonner une économie inclusive pour la région.

Premièrement, au lieu de réductions, développer les pays de la région doivent orienter les dépenses publiques vers la couverture sanitaire universelle de basepousser davantage vers l’enseignement primaire et secondaire universel et étendre la couverture de la protection sociale.

La commission soutient que des politiques budgétaires « intelligentes » peuvent améliorer l’efficacité globale et l’impact des dépenses publiques et de la collecte des recettes. Dans le même temps, de nouvelles sources de revenus doivent être explorées, telles que taxer l’économie numériquetout en déplaçant la charge fiscale vers les ménages à revenu élevé.

Deuxièmement, l’Étude 2022 soutient que les banques centrales de la région peuvent et doivent orienter leur politique monétaire traditionnelle vers la promotion d’un développement inclusif. Tout en restant concentrées sur le maintien d’une inflation faible et stable, les banques centrales peuvent investir une partie des réserves officielles dans des obligations sociales, explorer comment une monnaie numérique de la banque centrale peut améliorer l’accès financieret encourager des instruments financiers plus innovants pour garantir un filet de sécurité sociale.

Troisièmement, les gouvernements peuvent également guider, façonner et gérer de manière proactive le processus de transformation économique structurelle, qui est de plus en plus entraîné par la révolution de la robotique numérique et de l’IA, pour des résultats plus inclusifs.

Cela comprend le soutien au développement de technologies à forte intensité de main-d’œuvre, y compris l’accès à une éducation de bonne qualité, la reconversion, le renforcement des capacités de négociation du travail et les socles de protection sociale.

L’Étude économique et sociale de l’Asie et du Pacifique est l’étude socioéconomique annuelle la plus ancienne et la plus complète des Nations Unies qui éclaire l’élaboration des politiques dans la région, publiée pour la première fois en 1947.

Leave a Comment