Alors que l’économie nord-coréenne est en difficulté, les soldats handicapés souffrent plus que la plupart — Radio Free Asia

Les soldats nord-coréens qui ont été blessés pendant leur service ne peuvent plus compter sur l’État pour les soigner en raison de la détérioration des conditions économiques, ont déclaré des sources dans le pays à RFA.

Officiellement connus sous le nom de « soldats honorables », de nombreux handicapés comptent sur le gouvernement pour un soutien de base. Pour ceux qui sont incapables de travailler, une baisse soudaine des allocations et des rations alimentaires fournies par le gouvernement peut être dévastatrice.

“Tout le monde traverse une période difficile car les prix des marchandises sont ridiculement chers et les affaires ne se sont pas encore redressées”, a déclaré un habitant du comté de Paegam dans la province septentrionale de Ryanggang au service coréen de RFA le 6 avril sous couvert d’anonymat pour des raisons de sécurité.

“Les honorables soldats sont confrontés à une situation misérable, d’autant plus que les avantages de la nation ont été réduits en raison de difficultés économiques”, a-t-elle déclaré.

La source a évoqué le cas d’un honorable soldat de son quartier qui a perdu ses deux jambes et ne peut pas travailler.

« Il n’y a pas de femme qui veut l’épouser, alors il vit avec sa mère, qui est la seule personne qui peut s’occuper de lui. Depuis l’été dernier, cependant, sa santé s’est détériorée depuis qu’elle vieillit », a déclaré la source.

“Elle a normalement un commerce de légumes qu’elle fait depuis longtemps, mais elle n’en est plus capable, donc leurs moyens de subsistance ont été gravement touchés”, a-t-elle déclaré.

Les soldats honorables sont classés de grade 1 à 3 en fonction de la gravité de leurs blessures. Les soldats qui ont perdu plusieurs membres ou qui sont devenus paralysés et qui doivent compter sur les autres pour les tâches de base sont classés dans la catégorie spéciale. Ces soldats sont censés bénéficier du soutien du gouvernement pour le reste de leur vie, a indiqué la source.

« Mais je sais qu’il n’y a pas d’autre soutien à part une petite quantité de maïs en raison de la mauvaise situation économique du pays. L’armée a fourni du bois de chauffage après que sa mère ait cessé son activité, mais maintenant même ce soutien a été coupé », a-t-elle déclaré.

L’approvisionnement quotidien en maïs du gouvernement s’élève à moins de 500 grammes (1,1 livre), à ​​peine suffisant pour vivre, a indiqué la source. La viande et les huiles de cuisine sont rarement fournies dans la ration de soutien du gouvernement.

« Je n’ai pas vu notre honorable soldat depuis un moment. Son fauteuil roulant est cassé et il ne peut pas sortir », a déclaré la source.

« Si vous allez au marché de Hyesan, il y a un endroit qui vend des fauteuils roulants fabriqués en Chine, mais ils coûtent entre 200 000 et 400 000 wons (33 à 66 dollars US). Sans argent, il ne peut pas se permettre d’en acheter un nouveau », a-t-elle déclaré.

La source a déclaré qu’elle ne savait pas comment le soldat avait perdu ses deux jambes, mais de nombreuses blessures chez les soldats se produisent lorsqu’ils sont affectés à des travaux de construction. Si un accident survient, leurs blessures sont officiellement enregistrées comme étant survenues alors que le soldat était en mission militaire.

Les soldats sont souvent réticents à révéler comment ils ont été blessés, sauf aux membres de leur famille les plus proches, selon la source.

Les conditions de vie des honorables soldats dans la province du nord-ouest du Hamgyong du Nord sont “épouvantables”, a déclaré à RFA un habitant du comté d’Orang de la province.

“Les honorables soldats de Pyongyang et d’autres grandes villes travaillent dans des” usines de soldats honorables “qui fonctionnent à pleine capacité parce qu’elles sont importantes pour le pays, mais ici, dans les zones rurales des petites villes, les usines pour eux ne fonctionnent pas”, il a dit.

« Dans notre comté, nous avons plus de 70 soldats honorables avec des handicaps relativement mineurs. La plupart d’entre eux travaillent à l’usine d’engins de pêche des honorables soldats, mais cela fait longtemps qu’ils ont fermé en raison d’un manque d’électricité et de matières premières », a déclaré la deuxième source.

La source a déclaré que lorsque les usines ont fermé, les personnes valides ont pu subvenir à leurs besoins par d’autres moyens.

« Les habitants ordinaires peuvent survivre en allant pêcher en mer ou en allant dans les montagnes pour ramasser du bois de chauffage à vendre, mais les honorables soldats ne peuvent pas faire ces choses parce qu’ils ne peuvent pas se déplacer librement. La vie des honorables soldats est bien plus misérable que celle des valides », a-t-il déclaré.

« Même maintenant, le nombre de soldats honorables continue d’augmenter. Soit ils ont un membre blessé, soit ils ont perdu un œil, ou des choses comme ça. Les autorités disent que ces soldats sont les trésors précieux du pays et qu’il faut s’occuper d’eux, mais il n’y a pas de véritable soutien.

Traduit par Claire Lee. Écrit en anglais par Eugene Whong.

Leave a Comment