Les parents doivent parler aux adolescents des médias sociaux | Actualités, Sports, Emplois

Le district scolaire de la région de Montgomery a récemment organisé une conversation importante, rapportée dans l’édition de mercredi de la Sun-Gazette, que nous espérons que tous les parents liront.

La conversation a examiné comment et combien les médias sociaux sont consommés par les adolescents.

Le Dr Kevin Lally de l’Université de Bloomsburg a discuté du rôle des médias sociaux dans l’intimidation, la dépression et l’anxiété, en particulier.

En examinant les pièges des médias sociaux, un message important auquel Lally et d’autres reviennent fréquemment est que les familles doivent parler des médias sociaux.

“Assurez-vous qu’ils peuvent avoir cette ligne de communication ouverte avec vous,” Lauren Lesher, de la police d’État, a déclaré. “Ce sera votre plus grande ligne de défense en matière de cyberintimidation.”

Bien que les familles soient l’élément clé pour anticiper et réfuter la cyberintimidation, on ne peut pas s’attendre à ce qu’elles s’adressent uniquement aux adolescents et aux médias sociaux.

Les écoles jouent un rôle en aidant les adolescents à développer de saines habitudes en ligne. Nous apprécions que le district scolaire de la région de Montgomery et d’autres responsables de l’éducation reconnaissent cela et s’efforcent d’assumer leur rôle.

Les entreprises privées qui ont créé ce que nous appelons “des médias sociaux” ont aussi un rôle. Nous espérons que leurs dirigeants et leur personnel administratif et technique prennent ce rôle au sérieux. Il est également important que les électeurs ne permettent pas à certains mécontents de se lier les mains à l’exercice de leur jugement et à la propriété de leurs plateformes de médias sociaux en raison d’une compréhension extrêmement erronée de ce que “la liberté d’expression” est. Instagram, YouTube, Facebook et Twitter, entre autres, méritent la grande latitude dans l’utilisation de leurs plateformes – leur propriété – que nous accordons, par exemple, à l’émission de radio Dan Bongino ou à Fox News ou au magazine National Review. Tout comme nous ne devrions pas tolérer que le gouvernement force Dan Bongino ou National Review à offrir un microphone ou des pouces de colonne au sénateur américain. Bernie Sanders ou la représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez, nous ne devrions pas tolérer que le gouvernement oblige Facebook ou Twitter à fournir une plateforme au contenu qu’il considère comme de la désinformation ou diffamatoire ou nuisible à la santé des adolescents.

Mais la ligne de front pour orienter les adolescents vers des utilisations saines des médias sociaux reste bien sûr les familles. Les parents sont les mieux placés pour savoir ce que font leurs fils et leurs filles et ce qu’ils peuvent gérer.

C’est pourquoi des séminaires comme celui organisé par le district scolaire de la région de Montgomery sont importants : fournir aux parents et aux familles les informations et les outils dont ils ont besoin pour guider l’utilisation des médias sociaux par les adolescents est une étape essentielle pour décourager les utilisations malsaines des médias sociaux et décourager la dépendance pure et simple aux écrans. .

Les dernières nouvelles d’aujourd’hui et plus encore dans votre boîte de réception

.

Leave a Comment