Le premier travailleur social communautaire de Pepperell prêt à faire la différence

PEPPERELL – La résidente locale Jessica Lundeen a été nommée première travailleuse sociale communautaire de la ville.

Dans son rôle, Lundeen fournira un soutien de proximité aux autres résidents en matière de santé mentale, de logement, d’aide financière et d’autres problèmes auxquels ils pourraient être confrontés. Elle servira également de liaison avec les comités locaux et les groupes civiques régionaux.

Lundeen répondra, aidera et coordonnera également les besoins en services sociaux avec le service de police, le service d’incendie, le service de santé, le service scolaire, les services aux aînés et d’autres partenaires régionaux.

Lundeen a déclaré qu’elle était non seulement ravie de se mettre au travail, mais d’être la première à jouer le rôle de la ville.

“C’est effrayant parce qu’il y a une inconnue ici – le poste est nouveau, ils ne l’avaient jamais eu auparavant”, a déclaré Lundeen. “Mais c’est excitant aussi, parce que je peux en quelque sorte construire la position de bas en haut.”

« Il y a beaucoup de choses que, compte tenu de mon expérience passée, je pourrais apporter au travail qu’ils n’auraient peut-être pas ailleurs en ville. Je suis prête à commencer et à aider les gens de toutes les manières possibles », a-t-elle déclaré.

Lundeen a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en justice pénale du Hester College et de la Southern New Hampshire University, respectivement, tandis qu’elle a également obtenu une licence en travail social. Avant d’être nommée travailleuse sociale communautaire, Lundeen a travaillé pour le ministère de l’Enfance et de la Famille et a été travailleuse sociale au Nashoba Valley Medical Center à Ayer.

Au début de sa carrière, Lundeen a déclaré qu’elle n’avait “aucun intérêt” pour le domaine du travail social. Mais son expérience avec DCF a changé son ton; le travail a fourni une perspective différente, un “sens de but et d’accomplissement” qu’elle n’avait jamais connu auparavant.

“Je n’avais aucun intérêt pour le travail social lorsque je me suis impliquée pour la première fois, mais j’ai commencé à travailler et je n’ai jamais arrêté”, a-t-elle déclaré. “Au fur et à mesure que je m’y mettais, c’était tout simplement très gratifiant de pouvoir aider les gens.”

“J’ai pu être cette personne dans leur vie qui était là pour les aider à traverser leurs difficultés et, vous savez, à se retrouver – et maintenant je ne veux pas partir.”

Bien que son poste ne soit qu’à temps partiel, Lundeen a déclaré qu’elle apprécierait un rôle élargi si la ville le jugeait nécessaire. D’ici là, elle est heureuse de continuer à travailler en tant que « coordonnatrice de transition scolaire » à l’école intermédiaire Nissitissit – un rôle qui l’a mise en position d’aider des élèves avec lesquels elle n’aurait peut-être pas été en contact autrement.

“J’adorerais y aller à temps plein si (Pepperell) décidait qu’ils en avaient besoin”, a-t-elle déclaré. “Mais ça a marché parce que j’ai pu rencontrer certains étudiants et travailler avec certains d’entre eux.”

« S’ils ont besoin de services extérieurs, leur conseiller peut me le faire savoir et, lorsque je travaille (en tant que travailleur social communautaire), je peux contacter la famille et obtenir l’aide dont ils ont besoin », a-t-elle déclaré.

Bien qu’elle fasse ce qu’elle peut en termes de sensibilisation, Lundeen a souligné que les résidents, qu’ils aient besoin d’aide ou connaissent quelqu’un qui en a besoin, ne devraient jamais avoir peur de lui demander de l’aide.

“N’ayez jamais honte de demander de l’aide – tout le monde en a besoin à un moment donné”, a-t-elle déclaré. “Et c’est bien de demander, il n’y a rien de mal à avoir besoin d’un coup de main.”

“C’est pourquoi je suis ici – je veux aider autant de personnes dans le besoin que possible.”

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez pouvez utiliser l’aide de Lundeen, vous pouvez la joindre par téléphone au 978-433-0326 ext.12 par courriel à jlundeen@town.pepperell.ma.us.

Leave a Comment