50 millions de dollars pour des projets visant à soutenir l’économie circulaire de l’Alberta

Réduction des émissions Alberta

Emissions Reduction Alberta recherche des solutions technologiques qui aident à éliminer les déchets, à maximiser la valeur des ressources et à régénérer les systèmes naturels

EDMONTON, Alberta, 30 mars 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — Emissions Reduction Alberta (ERA) s’engage à verser 50 millions de dollars dans le cadre de son nouveau défi de l’économie circulaire pour accélérer la transition de la province vers une économie à faibles émissions. L’investissement du gouvernement de l’Alberta par l’intermédiaire de l’ERA est axé sur l’avancement des innovations qui réduiront les impacts de la production, du traitement et de l’élimination des matériaux et soutiendront la diversification économique.

Les déchets ont été identifiés comme un problème mondial. Le système économique actuel fonctionne principalement de manière linéaire : les ressources naturelles sont extraites et transformées en produits à usage unique avant d’être jetés en fin de vie. Une économie circulaire est conçue pour réduire considérablement les déchets et la pollution, maintenir l’utilisation des produits et des matériaux et régénérer les systèmes naturels. Les cycles de vie des produits sont prolongés par la réutilisation, le recyclage, l’upcycling, la récupération des ressources et la conception à faible impact.

À l’échelle mondiale, l’économie circulaire est sur le point de débloquer 4,5 billions de dollars de croissance économique d’ici 2030, et jusqu’à 25 billions de dollars d’ici 2050, selon les recherches d’Accenture Strategy pour le livre, gaspiller à la richesse. Les approches d’économie circulaire rendront les chaînes d’approvisionnement plus résilientes, réduiront considérablement les émissions de gaz à effet de serre (GES), créeront des emplois et stimuleront la compétitivité et la rentabilité des entreprises.

Le financement provient du fonds Technology Innovation and Emissions Reduction (TIER) du gouvernement de l’Alberta. ERA a lancé le défi de l’économie circulaire au Forum GLOBE le mercredi 30 mars 2022.

« Faire progresser les solutions technologiques qui prolongent le cycle de vie des produits est une bonne décision environnementale et économique. L’accélération de l’économie circulaire évite que les matériaux de valeur ne se retrouvent plus longtemps dans les décharges, ce qui stimule les investissements, stimule l’activité économique, réduit les émissions et crée des emplois. Une hausse des prix des matières premières, comme le nickel, a également renouvelé l’urgence d’une économie circulaire et de la maximisation de la valeur de nos ressources et industries existantes. C’est le moment idéal pour que le défi de l’économie circulaire se développe, et nous sommes impatients de voir ces projets passionnants prendre forme. »
Jason Nixon, ministre de l’Environnement et des Parcs

«Une économie circulaire, à la base, consiste à transformer les défis traditionnels en matière de ressources et de déchets en nouvelles opportunités. ERA recherche activement les idées les meilleures et les plus brillantes pour inspirer l’adoption de technologies qui soutiennent cette nouvelle économie.
Steve MacDonald, PDG, Emissions Reduction Alberta

L’ERA associera les contributions privées à un seul projet jusqu’à 50 % des dépenses éligibles du projet. Les candidats retenus sont éligibles jusqu’à 10 millions de dollars avec une demande minimale de 500 000 dollars. La date limite de candidature est le jeudi 26 mai 2022 à 17 h (HNR).

Les candidatures sont sollicitées pour des projets aux stades de pilote sur le terrain, de démonstration ou de mise en œuvre commerciale de premier ordre. Le défi de l’économie circulaire de 50 millions de dollars est ouvert aux nouvelles constructions, aux rénovations et aux projets qui ont déjà été lancés mais qui sont au point mort en raison de la situation économique actuelle. La durée maximale des projets est de trois ans à compter de leur lancement.

Les innovateurs, les développeurs de technologies, les communautés autochtones, les propriétaires et exploitants d’installations industrielles, les associations industrielles, les petites et moyennes entreprises (PME), les organismes de recherche et de développement, les universités, les municipalités, les organismes sans but lucratif, les laboratoires de recherche gouvernementaux et les particuliers sont invité à postuler.

“Pour atteindre le zéro net, l’adoption d’une approche collaborative circulaire entre les industries est essentielle et les possibilités sont infinies. Nous recyclons les cendres volantes pour les utiliser dans le ciment et travaillons à convertir les émissions de carbone en nanotubes à usages multiples. Le financement de l’économie circulaire de l’ERA stimulera la collaboration et investir dans la créativité et l’innovation essentielles pour des réductions d’émissions significatives.
Brian Vaasjo, président et chef de la direction, Capital Power

« Alors que le monde passe à un avenir sobre en carbone, l’adoption de stratégies et de pratiques d’économie circulaire peut contribuer à réduire davantage les émissions en s’attaquant au carbone intrinsèque, tout en améliorant la résilience de la chaîne d’approvisionnement et la compétitivité industrielle. Ce nouveau financement aidera à démontrer le leadership de l’Alberta dans ce domaine en plein essor.
Paul Shorthouse, directeur général, Leadership en économie circulaire Canada

“L’ARMA soutient fermement le défi de l’économie circulaire de 50 millions de dollars. Une économie provinciale plus durable et diversifiée exigera une utilisation plus judicieuse des ressources, en considérant les déchets comme une ressource plutôt qu’un coût. C’est un véritable investissement qui va faire une réelle différence.
Ed Gugenheimer, président-directeur général, Alberta Recycling Management Authority (ARMA)

« Chez BASF, nous visons à évoluer vers une économie plus circulaire en augmentant l’utilisation de matières premières recyclées et renouvelables, et grâce à reciChain, une approche innovante basée sur la collaboration pour la circularité des plastiques. En finançant l’innovation dans l’économie circulaire, l’Alberta se positionne comme un leader mondial du recyclage et de la valorisation des plastiques”
Apala Mukherjee, président, BASF

« Le nouveau financement cadre bien avec l’engagement du gouvernement provincial à introduire le programme de responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les plastiques à usage unique et à créer une économie circulaire locale du plastique. Nos plus de 275 communautés membres comprennent que la croissance économique et la gérance de l’environnement fonctionnent très bien ensemble et ne s’excluent pas mutuellement.
Cathy Heron, présidente, Municipalités de l’Alberta

Les projets peuvent comprendre des composantes à l’extérieur de l’Alberta, mais toutes les activités de démonstration et de déploiement de la technologie doivent avoir lieu dans la province. Les projets pourraient inclure des produits de valorisation des déchets, l’extraction de matériaux de grande valeur à partir des flux de déchets, le recyclage et la réutilisation des métaux, de nouvelles sources minérales, la réduction des déchets agricoles, les déchets municipaux, la conversion ou l’utilisation du dioxyde de carbone, ainsi que le recyclage des plastiques avancés et les technologies de plastiques circulaires. .

Steve MacDonald, PDG d’ERA; Mark Summers, directeur de la stratégie et Justin Wheler, directeur exécutif de la technologie et de l’innovation, animeront un webinaire d’information le jeudi 14 avril 2022 à 9 h (HNR).

Les partenariats sont encouragés. Les consortiums aident à attirer et à retenir des travailleurs hautement qualifiés, à accroître la capacité d’innovation de l’Alberta, à mobiliser les collectivités locales et à tirer parti des ressources complémentaires. Les candidats sont encouragés à s’associer aux établissements d’enseignement postsecondaire et de recherche de l’Alberta, aux communautés autochtones, aux organisations coopératives et aux municipalités, là où ils le peuvent.

Les soumissions seront sélectionnées dans le cadre du processus d’examen concurrentiel de l’ERA. Une équipe d’experts en science, en ingénierie, en développement des affaires, en commercialisation, en financement et en quantification des GES effectuera un examen indépendant, rigoureux et transparent supervisé par un surveillant de l’équité.

À PROPOS D’EMISSIONS REDUCTION ALBERTA (ERA) :
Depuis plus de 12 ans, ERA investit les revenus du prix du carbone payé par les grands émetteurs pour accélérer le développement et l’adoption de solutions technologiques propres innovantes. Depuis notre création en 2009, nous avons engagé 796 millions de dollars dans 220 projets d’une valeur de 6,5 milliards de dollars qui contribuent à réduire les GES, à créer des industries compétitives et à créer de nouvelles opportunités commerciales en Alberta. Ces projets devraient produire des réductions cumulées de GES de plus de 42 millions de tonnes d’ici 2030.

À PROPOS DU FINANCEMENT POUR L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE ET LA RÉDUCTION DES ÉMISSIONS (TIER)
Le système TIER est financé par une grande industrie qui cotise au fonds lorsqu’elle n’atteint pas les objectifs d’émissions. L’Alberta utilise jusqu’à 700 millions de dollars du fonds TIER pour une gamme de programmes qui réduisent les émissions, stimulent l’économie et remettent les Albertains au travail. Cet investissement soutient la reprise économique de l’Alberta après la pandémie de COVID-19 et les bas prix du pétrole.

CONTACT: For more information contact: Emissions Reduction Alberta Kevin Duncan Cell: 403.431.2859 kduncan@eralberta.ca Government of Alberta Paul Hamnett Press Secretary, Environment and Parks 780.203.0913 Paul.Hamnett@gov.ab.ca

Leave a Comment