Le Lesotho identifie des projets de développement d’infrastructures pour relancer l’économie


télécharger le logo

Dans un effort pour relancer l’économie, le gouvernement du Lesotho, par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères, a identifié un certain nombre de projets de développement d’infrastructures.

C’est ce qu’a révélé la ministre des Affaires étrangères, Mme Matsépo Ramakoae dans un discours prononcé samedi lors de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).

Mme Ramakoae a déclaré que les projets comprennent la construction de routes, de ponts, de centrales hydroélectriques et d’électrification rurale, entre autres, et cela est proposé par le biais d’un partenariat public-privé (PPP), affirmant qu’ils pensent que grâce à cette approche, un certain nombre d’emplois seront créés pour indemniser ceux qui ont perdu leur emploi en raison de la COVID-19 et l’activité économique sera révisée.

Elle a noté que le Lesotho, comme d’autres pays du monde, a subi les défis posés par la pandémie de COVID-19 où de nombreuses familles ont perdu leurs proches et leurs moyens de subsistance, ajoutant que l’économie a également subi d’énormes chocs à la suite des fermetures successives qui ont dû être imposées dans le but de lutter contre la propagation du COVID-19.

Elle a mentionné qu’à la suite du COVID-19, le produit intérieur brut (PIB) du pays devrait baisser de 6 % en 2022, affirmant que cela est principalement dû à la baisse de la demande extérieure de produits textiles et de produits miniers.

Outre la baisse du PIB, les recettes perçues auprès de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU) devraient également baisser, a-t-elle déclaré, notant que cela est important en raison d’une baisse du commerce dans la région.

Encore une fois, elle a noté que le Lesotho a connu des pluies torrentielles qui ont entraîné des tempêtes qui ont provoqué des inondations dans un certain nombre d’endroits du pays.

Elle a déclaré que les fortes pluies ont entraîné d’importants dommages aux infrastructures, notamment les routes, les ponts et les lignes d’alimentation électrique, et qu’un certain nombre de villages ont été coupés des services essentiels tels que les écoles, les facultés de santé et bien d’autres. Elle a ajouté qu’un autre revers a été le ralentissement du déploiement du vaccin COVID-19 en raison de la difficulté de se déplacer vers les régions éloignées, mais ils sont heureux, en tant que gouvernement, que la vaccination soit toujours en cours afin qu’elle puisse atteindre tout le monde.

Dans son allocution, le ministre des Affaires étrangères du Japon, SEM HAYASHI Yoshimasa, a déclaré que le Japon était disposé à tendre la main au cours des trois prochaines années pour aider les pays africains à se remettre de la pandémie de COVID-19 et des fortes pluies.

Il a déclaré que la liberté des droits de l’homme et la démocratie, la paix et la prospérité dans la région asiatique assureront davantage d’investissements privés en Afrique à travers de nombreuses entreprises qui seront amenées à mettre en œuvre et à surveiller ces activités une fois qu’elles auront été résumées.

Il a également déclaré qu’ils mettront davantage l’accent sur le renforcement des capacités du secteur privé pour s’attaquer aux problèmes du changement climatique, un autre facteur difficile qui affecte la croissance économique à l’échelle mondiale.

La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) a été lancée en 1993 par le gouvernement du Japon pour promouvoir le développement, la paix et la sécurité de l’Afrique par le renforcement des relations de coopération multilatérale et de partenariat.

Le lancement de la TICAD a été un catalyseur pour recentrer l’attention internationale sur les besoins de développement de l’Afrique.

Au cours de près de 30 ans, la TICAD est devenue un forum mondial, ouvert et multilatéral majeur pour mobiliser et soutenir le soutien international au développement de l’Afrique selon les principes de l’appropriation africaine et du partenariat international.

Distribué par APO Group au nom du gouvernement du Lesotho.

Ce communiqué de presse a été publié par APO. Le contenu n’est pas contrôlé par l’équipe éditoriale d’African Business et aucun contenu n’a été vérifié ou validé par nos équipes éditoriales, relecteurs ou vérificateurs de faits. L’émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.

Leave a Comment