Les parents californiens pourraient poursuivre les géants des médias sociaux s’ils estiment que les enfants sont devenus dépendants en vertu du projet de loi n° 2408 de l’Assemblée

SACRAMENTO – Les législateurs californiens ont proposé un projet de loi qui permettrait aux parents de poursuivre les entreprises de médias sociaux s’ils estiment que leurs enfants sont devenus dépendants de leurs applications.

Le projet de loi n° 2408 de l’Assemblée, également connu sous le nom de loi sur l’obligation envers les enfants de la plate-forme de médias sociaux, tiendrait les entreprises responsables si elles s’avéraient préjudiciables aux enfants.

Cela exposerait également les géants des médias sociaux à des poursuites ou à des sanctions civiles si les entreprises “développaient, concevaient, implémentaient ou maintenaient des fonctionnalités qui étaient connues, ou auraient dû être connues, par la plate-forme comme étant addictives pour les enfants utilisateurs”, selon le projet de loi.

“AB 2408 créerait, pour la première fois en droit aux États-Unis, une obligation selon laquelle si vous allez concevoir une plate-forme de médias sociaux et permettre aux enfants de l’utiliser, les mineurs, vous devrez la concevoir d’une manière cela ne créerait pas de dépendance pour ces enfants et cela créerait une responsabilité dans des circonstances où les entreprises créeraient des plateformes addictives qui causeraient ensuite des dommages mentaux psychiatriques aux enfants », a déclaré le membre de l’Assemblée Jordan Cunningham, un républicain de Templeton.

Cunningham est l’un des co-sponsors du projet de loi et estime qu’il est maintenant temps de mettre en œuvre une telle législation.

“Ma femme et moi avons quatre enfants”, a-t-il déclaré. “J’ai trois adolescents dans ma maison en ce moment, et je peux vous dire, comme tous les parents avec des adolescents à l’ère moderne, nous livrons une bataille constante contre le temps d’écran. J’ai eu des amis personnels qui se sont confiés à moi et m’ont dit m’a dit que leurs enfants avaient des troubles de l’alimentation en utilisant certaines plateformes qui leur vendaient des choses et créaient des problèmes d’image corporelle.”

Une étude des Centers for Disease Control and Prevention a révélé qu’avec l’utilisation accrue des médias sociaux, il y a une augmentation des adolescents qui sont plus susceptibles de mourir par suicide. Le CDC rapporte que le suicide est la troisième cause de décès chez les jeunes âgés de 10 à 24 ans.

“Cela se traduit par plus de 4 600 jeunes qui se suicident chaque année”, indique le rapport.

“Je pense que les réseaux sociaux peuvent certainement être nocifs, en particulier pour les personnes qui essaient de faire leur travail, et je pense vraiment que cela gêne le cyber-harcèlement”, a déclaré Antonio Perez, un jeune de 14 ans qui a parlé avec ABC7. jeudi. “Cela cause beaucoup de suicides d’adolescents et d’autres trucs.”

Pendant ce temps, Meta, la société mère de Facebook et Instagram, a dirigé Eyewitness News vers une enquête menée par la société montrant que huit adolescents sur 10 qui utilisent Instagram aux États-Unis ont déclaré que l’application les faisait se sentir mieux dans leur peau ou n’avait aucun effet sur la façon dont ils se sentent eux-mêmes.

“J’ai l’impression que beaucoup d’enfants y passent des heures, passent et ils ne le remarquent probablement même pas”, a déclaré Diana Diaz, un parent local.

Pour lire la législation complète, cliquez ici.

Plus tôt ce mois-ci, le procureur général de l’État de Californie, Rob Bonta, a annoncé une enquête nationale pour savoir si TikToK violait la loi faisant la promotion de sa plateforme de partage de vidéos auprès des enfants.

“Nos enfants grandissent à l’ère des médias sociaux – et beaucoup ont le sentiment qu’ils doivent se mesurer aux versions filtrées de la réalité qu’ils voient sur leurs écrans”, a déclaré Bonta.

Cela fait suite à l’état de l’Union du président Joe Biden appelant le Congrès à améliorer la sécurité des enfants en ligne.

“Il est temps de renforcer les protections de la vie privée, d’interdire la publicité ciblée aux enfants, d’exiger que les entreprises technologiques cessent de collecter des données personnelles sur nos enfants”, a déclaré Biden.

Sa mère lui a promis 1 800 $ quand il a eu 18 ans – s’il restait en dehors des réseaux sociaux pendant 6 ans

Copyright © 2022 KABC Télévision, LLC. Tous les droits sont réservés.

.

Leave a Comment