Le rappeur de Chicago femdot. parle de science et de justice sociale avant le premier concert depuis COVID-19 | chicagonews

Rencontrez femdot. Pour ce rappeur de Chicago, sa musique a toujours reflété deux choses : qui il est et ce qui est le plus important pour lui.

“Je sais qui je suis. Je ne vais pas me vendre à cause de tout ce que j’ai vécu. Ils m’ont permis de créer une expérience qui n’appartient qu’à moi. Moi, être moi fonctionne à chaque fois », femdot. mentionné.

Il a récemment publié son premier corpus d’œuvres post-COVID-19 intitulé “Not For Sale”, qu’il fera ses débuts lors de son premier concert en tête d’affiche à Chicago depuis 2018.

Voir : femdot. – Pas à vendre en direct

“Pas à vendre … le slogan est que vous ne pouvez pas mettre un prix sur l’expérience”, femdot. mentionné. “Dans ma musique, j’ai un large éventail, et parce que je me considère comme un conteur, j’ai l’impression que cela facilite l’extraction de différents éléments pour humaniser une expérience. Je pense que c’est vraiment important parce que les Noirs sont généralement déshumanisés. Pouvoir ajouter un élément humain est donc quelque chose que j’aime faire.

Les expériences humaines sur lesquelles il s’efforce d’attirer l’attention sont principalement enracinées dans son exploration de ce que signifie être afro-américain.

“Les gens supposent que les hommes noirs dans la musique ne sont pas multidimensionnels ou les Noirs en général”, femdot. mentionné. « Que si nous faisons cela, nous sommes dans une voie ou vice versa. Donc, dans ma musique, j’essaie d’être aussi multidimensionnelle que possible… Beaucoup de mes chansons sont très vulnérables. J’écris d’un lieu d’expérience et de thérapie. C’est donc très ouvert. Permettre aux hommes d’être ouverts est une chose qui devrait être cool, alors pourquoi ne pas le mettre dans des chansons de rap.

Cet accent mis sur l’humanité reflète également son engagement envers la communauté.

“Je suis ravi parce que, pendant la pandémie, nous avons créé mon organisation à but non lucratif, appelée Delacreme Scholars, où nous distribuons des bourses, organisons des collectes de jouets et de manteaux et des initiatives d’épicerie.”

Voir : Boursiers Delacreme

Avec une formation en biologie, femdot. dit qu’il aime utiliser la science pour relier les points au sein de sa musique.

“C’est pour ça que je suis allé à l’école, pourquoi j’ai commencé la bourse, pourquoi je regarde la musique comme je le fais”, femdot. mentionné. «Je regarde cela de manière très scientifique. Les rappeurs donnent le contexte et maintenant vous avez l’élément humain et pouvez vous identifier. Ce n’est pas différent de ce que les gens font avec la recherche. C’est le côté histoire. Je pense qu’il y a un sentiment d’authenticité qui n’est pas forcé. Je n’essaie pas d’être quelqu’un d’autre. Je permets aux gens de savoir cela et je sais que c’est bien et aussi d’amener les gens dans mon monde et vous ne pouvez pas vous identifier à cela, mais vous vous identifierez au sentiment qui est là.

Vous pouvez assister à l’intégralité du vendredi soir 11 mars au Bottom Lounge.

Suivez Angel Idowu sur Twitter : @angelidowu3

Angel Idowu est le fonds JCS du correspondant artistique de la Fondation DuPage.


Leave a Comment