Adrien Nuñez du Michigan prêt pour Senior Night, carrière d’influenceur des médias sociaux

ANN ARBOR – Il y a une publicité de longue date pour la NCAA qui note que de nombreux étudiants-athlètes deviendront professionnels dans “autre chose que le sport”. C’est ringard mais vrai. Le but du collège, même pour les sportifs, n’est-il pas de préparer à l’âge adulte ?

Adrien Nuñez le pense. Bien que ses quatre années avec l’équipe de basket-ball du Michigan ne se soient pas déroulées aussi bien qu’il l’aurait souhaité sur le terrain, il ne regrette pas d’avoir choisi le Michigan – ou d’être resté dans les parages.

Nuñez, ainsi que le reste des seniors, seront honorés lors d’une cérémonie d’avant-match au Crisler Center jeudi soir avant le dernier match à domicile du Michigan de la saison régulière, contre le n ° 24 de l’Iowa (le pourboire est fixé à 21 h HE). Il sera reconnu pour ses contributions au programme, dont la plupart se sont produites hors des yeux du public.

Le garde de 6 pieds 6 pouces de Brooklyn a disputé 62 matchs au cours de sa carrière, totalisant en moyenne 4,4 minutes dans ces compétitions. Il a même commencé les quatre premiers matchs de sa deuxième année, à la place de Franz Wagner, blessé. La plupart du temps, cependant, il aide le Michigan dans son travail au sein de l’équipe de scouts.

Nuñez a demandé ce rôle chacune des deux dernières années une fois qu’il est sorti de la rotation, pour mieux utiliser le temps d’entraînement. Sa capacité de tir extérieur aide à préparer les partants pour certains des tireurs d’élite du Big Ten.

“Le gamin a fait preuve d’une énorme résilience tout au long de sa carrière”, a déclaré l’entraîneur adjoint du Michigan, Saddi Washington, la semaine dernière. «Il a eu une excellente attitude à l’entraînement, une excellente attitude dans le vestiaire avec ses coéquipiers. Vous ne le voyez jamais abattu, ne le voyez jamais faire la moue. Le rôle de chacun est différent, mais l’impact qu’il laisse sur le programme… il a tout le respect de ma part.

Nuñez a remporté un championnat Big Ten la saison dernière alors que les Wolverines ont atteint l’Elite Eight du tournoi NCAA. Ils sont allés au Sweet 16 sa première saison. Il y a pire que de monter sur le banc pour un programme très réussi.

La seule fois où Nuñez a pensé au transfert, c’était au printemps 2019, après sa première saison, dans les semaines où le Michigan était sans entraîneur-chef après le départ inattendu de John Beilein. Nuñez aurait pu partir et jouer et marquer plus dans une autre école. Chaque intersaison, les entraîneurs universitaires ont appelé l’ancien entraîneur de l’AAU de Nuñez pour savoir si Nuñez envisageait de quitter le Michigan.

“J’avais une idée de l’endroit où je serais recherché”, a déclaré Nuñez lors d’un entretien téléphonique cette semaine.

Mais comme il le fait toujours pour les grandes décisions, il a parlé avec ses parents et a décidé de tenir le coup.

Il est sur la bonne voie pour obtenir son diplôme après ce semestre et bien que le diplôme soit important pour lui, les relations qu’il a établies le sont aussi – et continueront d’établir en tant qu’ancien du Michigan.

Ces relations sont particulièrement importantes pour Nuñez, qui a bénéficié des opportunités de nom, d’image et de ressemblance (NIL) autant que n’importe quel athlète universitaire.

Nuñez compte 3,1 millions d’abonnés sur la plateforme de médias sociaux TikTok et 189 000 sur Instagram. Cela vaut beaucoup d’argent pour les entreprises, et Nuñez était dans une excellente position pour capitaliser lorsque la NCAA a finalement repris ses esprits l’été dernier.

Nuñez et sa petite amie, l’ancien basketteur universitaire Carson Roney, sont apparus dans la campagne internationale des vacances de Coach. Nuñez a entendu parler de personnes qui ont repéré son visage dans un centre commercial en Australie, un aéroport en Thaïlande, un magasin en Californie. Il a travaillé avec Spotify, Amazon, Coca-Cola et Pizza Hut, entre autres, et a récemment conclu un accord avec So-Fi. La plupart de ses affaires n’ont rien à voir avec le fait qu’il est un étudiant-athlète. Il est juste un « influenceur » régulier, pour utiliser le terme de l’industrie.

Pendant les deux premiers mois, Nuñez a navigué seul sur NIL. Il serait assis en classe lorsqu’une opportunité majeure arriverait dans sa boîte de réception. “Je paniquerais”, a-t-il dit. J’avais besoin d’aide et j’ai signé avec une agence, Outshine Talent.

Ils s’occupent de la logistique – négocient des accords, réservent des vols vers les côtes – afin que Nuñez puisse se concentrer sur son travail en plus de l’école et du basket.

Le flux de revenus NIL a dépassé ses attentes. “Je ne savais pas combien d’argent il y avait dans les médias sociaux”, a-t-il déclaré. “Financièrement, je vais être bon.”

Sa carrière de basket-ball a également été une bénédiction, malgré un temps de jeu limité. Il n’a jamais pensé qu’une école Big Ten montrerait de l’intérêt, qu’il gagnerait une bourse dans un programme comme le Michigan.

Il aurait aimé pouvoir contribuer davantage. Son joli coup de tir ne s’est jamais vraiment traduit par des jeux. “Je pense vraiment qu’il y a beaucoup de fois où je pourrais vraiment aider cette équipe”, a-t-il déclaré. “Mais j’ai toujours fait confiance à Coach. Il va prendre les bonnes décisions pour le programme. Je n’ai jamais été du genre à avoir du ressentiment ou quelque chose comme ça. Je pense toujours que tout arrive pour une raison.

L’entraîneur-chef par intérim du Michigan, Phil Martelli, a déclaré que Nuñez travaillait toujours en dehors des heures d’entraînement régulières. “Vous espérez juste qu’une fois, il va frapper un de ces coups”, a déclaré Martelli, “et tout va s’ouvrir pour lui.”

Si ce n’est pas le cas, c’est OK aussi.

“Je me sens plutôt à l’aise avec mon avenir”, a déclaré Nuñez. “Je suis vraiment convaincu de l’endroit où je vais et de ce qui va se passer.”

Leave a Comment