L’économie thaïlandaise, dépendante du tourisme, a probablement renoué avec la croissance au quatrième trimestre

  • Le PIB de la Thaïlande atteint 0,7 % en glissement annuel au T4 contre -0,3 % au T3
  • PIB du T4 vu à 1,4% t/t sa vs -1,1% au T3
  • Données du PIB du quatrième trimestre attendues le lundi 21 février à 01h30 GMT

BENGALURU, 18 février (Reuters) – L’économie thaïlandaise a probablement renoué avec la croissance au quatrième trimestre grâce à des exportations robustes et à l’assouplissement des restrictions liées au COVID-19, mais la suspension d’une dispense de quarantaine pour les touristes étrangers a probablement entravé la reprise, selon un sondage Reuters.

La croissance de l’économie dépendante du tourisme a rebondi au dernier trimestre à 0,7 % en glissement annuel après avoir reculé de 0,3 % sur la période juillet-septembre, selon les prévisions médianes de 12 économistes interrogés du 11 au 17 février.

Sur une base trimestrielle, le produit intérieur brut (PIB) devrait croître de 1,4 % désaisonnalisé au cours de la même période après s’être contracté de 1,1 % au trimestre précédent. Les données seront publiées le 21 février.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Les prévisions allaient de 0,4 % à 1,9 %, soulignant les incertitudes entourant la reprise de la deuxième économie d’Asie du Sud-Est après la pandémie.

“Nous nous attendons à ce que la forte amélioration des exportations de marchandises aide l’économie à renouer lentement avec l’expansion au quatrième trimestre”, a déclaré Charnon Boonnuch, économiste chez Nomura.

“Cependant, avec la reprise toujours lente des arrivées de touristes étrangers malgré la réouverture des frontières en novembre, nous nous attendons à ce que la reprise soit progressive et très inégale”.

Pourtant, la croissance n’est pas encore revenue aux niveaux d’avant la pandémie et la reprise reste fragile, la propagation de la variante du coronavirus Omicron pesant sur l’industrie du tourisme.

Même avec la hausse des taux de vaccination et l’assouplissement progressif des restrictions de voyage mondiales, seule une fraction des touristes étrangers est attendue cette année par rapport aux niveaux d’avant la COVID-19.

L’économie devrait croître de 3,9 % cette année et de 4,1 % en 2023, selon un autre sondage Reuters publié le mois dernier.

“L’inquiétude suscitée par l’épidémie d’Omicron et la suspension temporaire du programme touristique” Test & Go “fin décembre-janvier affecterait la reprise économique et retarderait une reprise du tourisme international au début de 2022”, a écrit Lattakit Lapudomkarn, économiste chez Kiatnakin Phatra Securities.

“Cependant, nous nous attendons à ce que l’impact soit de courte durée car l’épidémie s’est avérée moins grave que prévu.”

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Vivek Mishra; Sondage par Devayani Sathyan et Md Manzer Hussain ; Montage par Kim Coghill

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Leave a Comment