Legal Insider : Conseils sur les médias sociaux pour les employés fédéraux | ARL maintenant

Il s’agit d’une colonne parrainée par les avocats John Berry et Kimberly Berry de Berry & Berry, SARLun cabinet d’avocats en droit du travail et de l’emploi situé dans le nord de la Virginie, spécialisé dans les questions relatives aux employés fédéraux, aux habilitations de sécurité, à la retraite et aux employés du secteur privé.

Par Melissa L. Watkins, Esq.

Les médias sociaux ont une demi-vie très longue, peut-être plus longue que les matières radioactives.

En tant qu’employé fédéral, vous êtes soumis à certaines limitations concernant votre activité sur les réseaux sociaux. Il y a cinq règles de base que vous devez garder à l’esprit lorsque vous interagissez avec les médias sociaux :

  1. À ne pas faire : utiliser les médias sociaux personnels pendant la journée de travail
  2. À ne pas faire : donner l’impression que vous publiez à titre officiel
  3. Ne pas : partager des informations non publiques.
  4. À ne pas faire : enfreindre la loi Hatch Act
  5. À ne pas faire : publier du contenu qui pourrait soulever un problème de sécurité

Ces règles vous aideront à éviter les violations des normes de conduite du gouvernement fédéral et de la loi Hatch.

Les normes de conduite du gouvernement fédéral n’interdisent pas aux employés fédéraux de créer et de gérer des comptes personnels sur les réseaux sociaux. Cependant, les employés doivent s’assurer que leurs activités sur les réseaux sociaux sont conformes aux Normes et aux autres lois applicables, y compris les réglementations supplémentaires de l’agence et les politiques spécifiques à l’agence.

Lorsque les employés fédéraux sont en service, les normes de conduite exigent qu’ils utilisent le temps officiel dans un effort honnête pour s’acquitter de leurs fonctions officielles et qu’ils n’utilisent la propriété du gouvernement que pour s’acquitter de leurs fonctions officielles, à moins qu’ils ne soient autorisés à utiliser la propriété du gouvernement à d’autres fins. . . Lorsque les agences ont établi des politiques permettant une utilisation personnelle limitée des ressources gouvernementales par leurs employés, ces politiques peuvent autoriser les employés à accéder à leurs comptes personnels de médias sociaux pendant leur service.

Cependant, vous devez garder à l’esprit qu’il n’y a pas de droit à la confidentialité sur les appareils de travail. Si vous utilisez votre appareil professionnel, qu’il s’agisse d’un ordinateur de bureau ou d’un téléphone mobile, pour accéder à des comptes personnels, sachez que votre activité peut être surveillée par l’agence. Les normes de conduite interdisent également aux employés d’utiliser leurs titres officiels, leurs postes ou toute autorité associée à leurs fonctions publiques à des fins privées.

En plus des règles découlant des normes de conduite du gouvernement fédéral, il est également interdit aux employés fédéraux de se livrer à certaines activités sur les réseaux sociaux en raison de la loi Hatch.La loi Hatch interdit aux employés fédéraux d’envoyer des messages via les réseaux sociaux qui défendent un parti politique. ou candidat à une charge publique partisane en service ou dans un édifice fédéral. S’engager dans une telle activité peut exposer les employés fédéraux à des mesures disciplinaires.

Il existe trois interdictions générales en vertu de la loi Hatch qui s’appliquent à tous les employés fédéraux :

  1. Les employés ne peuvent pas s’engager dans des activités politiques pendant qu’ils sont en service ou sur le lieu de travail fédéral.
  2. Les employés ne peuvent sciemment demander, accepter ou recevoir une contribution politique pour un parti politique, un candidat à une course partisane ou un groupe politique partisan à tout moment.
  3. Les employés ne peuvent pas user de leur autorité officielle ou de leur influence pour influer sur le résultat d’une élection.

Au-delà des règles établies par les normes de conduite du gouvernement fédéral et la loi Hatch, les employés, sous-traitants et candidats fédéraux doivent également être conscients de l’impact que les médias sociaux peuvent avoir sur la possession ou la demande d’une habilitation de sécurité.

Les agences fédérales peuvent également prendre en compte les informations accessibles au public sur les réseaux sociaux dans le cadre d’une demande d’habilitation de sécurité. Bien que le gouvernement n’ait pas tardé à souligner qu’il n’avait pas encore créé de bon processus pour «vérifier» les médias sociaux dans le cadre du processus d’enquête sur les antécédents, le gouvernement a clairement indiqué que les informations accessibles au public sur les médias sociaux pourraient faire partie du processus d’évaluation continue du gouvernement. . . Il est conseillé de modifier vos paramètres de confidentialité sur “amis et famille uniquement” et de ne pas accepter de nouvelles demandes d’amis de personnes que vous ne connaissez pas.

Nous contacter

Si vous êtes un employé fédéral ayant besoin d’une représentation en droit du travail, veuillez contacter notre bureau au 703-668-0070 ou via notre page de contact pour planifier une consultation. Veuillez également visiter et nous aimer sur Facebook et Twitter.

.

Leave a Comment